La Réserve africaine de Sigean

Non, non, non, je ne suis pas partie faire un safari en Afrique ; je suis bien en France, dans l’Aude.
Bienvenue à la réserve africaine de Sigean où vous pourrez côtoyer sur plus de 300 hectares – parfois de très près – plus de 900 mammifères, 600 reptiles et 2000 oiseaux ! En voici un petit panel en images.

Adresse : RD 6009 -19 chemin Hameau du lac, 11130 SIGEAN
Localisation GPS : 43° 03′ 45.7″ Nord 2° 56′ 59.6″ Est

Le parc se divise en 2 zones :

  • Une première partie se fait en voiture sur un parcours de 7,5 km, vous traversez à bord de vôtre véhicule les trois parcs de la brousse africaine ; vous continuez vers le parc des ours du Tibet et celui des lions et vous finissez par les trois parcs de la savane africaine.
  • La deuxième partie se fait à pied le long des étangs, pour découvrir les différents parcs de vision, le vivarium et la maison des alligators.

Ce parc animalier semi-naturel abrite près de 3800 animaux.

C’est la Mission Racine qui donna en 1972 son autorisation pour la réalisation d’un parc animalier unique de par sa taille, original quant à ses protocoles d’élevage extensif, bien intégré dans le milieu naturel et capable de contribuer à sa protection tout en développant une activité de conservation d’espèces animales essentiellement africaines.
Créée à l’initiative de Paul de La Panouse et de Daniel de Monfreid, la Réserve Africaine de Sigean ouvre ensuite au public le 8 avril 1974, pour le plaisir des petits et des grands.

Au fur et à mesure des années, le parc s’agrandit mais ses valeurs restent les mêmes. En effet, la réserve africaine de Sigean s’est donnée quatre objectifs :

  • CONSERVATION
    Conserver les espèces en voie de disparition pour les générations futures.
  • ÉDUCATION
    Apprendre à observer pour avoir une meilleure connaissance de la faune sauvage et des interdépendances entre les animaux et leurs milieux.
  • RECHERCHE
    Ajouter quelque chose au savoir humain dans le domaine de la faune sauvage.
  • LOISIRS
    Offrir aux visiteurs le plaisir du spectacle de la vie sauvage.

Le parc est ouvert tous les jours de l’année.

Tarifs : Accès complet au parc (voiture et à pied)

– Adulte : 32 euros
– Enfant : 23 euros

La réserve s’étend sur 300 hectares, un espace assez vaste pour que les animaux restent sauvages et se sentent suffisamment à l’aise pour se reproduire.
La réserve de Sigean contribue par ce moyen à la sauvegarde d’espèces d’animaux en voie de disparition.

Le parc n’hésite donc pas à « donner des conditions d’élevage où l’animal aurait une vie sociale et bénéficierait d’un cadre suffisamment vaste et bien adapté pour y conserver des comportements proches de ceux observés dans son milieu d’origine ».

La philosophie du parc animalier permet donc de faire cohabiter, sur des territoires étendus, des troupeaux importants d’espèces différentes, mais compatibles.

La seule contrainte est de choisir des espèces capables de s’adapter au climat languedocien caractérisé par un bon ensoleillement et des hivers généralement peu rigoureux.

C’est l’heure de la sieste chez la famille Lion.

Les rhinocéros blancs.

Pélicans.

J’ai croisé Pumba sur ma route  (phacochère)

LES NOURRISSAGES

  • Entre 9h30 et 10h00 : Le petit-déjeuner des Buffles dans la Brousse africaine
  • Entre 16h et 17h : Le goûter des antilopes de la plaine africaine

Les cigognes se plaisent ici à Sigean.

LES RENCONTRES AVEC LES SOIGNEURS ANIMALIERS

  • Chimpanzés : 11h30, 15h30 et 17h30
  • Saïmiris : 10h30 et 12h30
  • Pélicans : 14h00
  • Girafes : 14h45 et 16h30
  • Guépards et Lycaons : 15h45

Alligator du Mississippi.

A Sigean, les Wallabies vivent en petites familles composées d’un mâle et de plusieurs femelles.
A la naissance, le petit va se faufiler à travers la fourrure jusqu’à la poche marsupiale de sa mère où va se poursuivre son développement.

Les girafes.

A Sigean les magots vivent sur une île vallonnée de 90 mètres par 70 mètres où sont implantés divers perchoirs offrant des possibilités de refuge en hauteur. Arrivés en 1993, la petite colonie de l’île des Magots comporte aujourd’hui quinze individus ce qui correspond à la taille adéquate pour constituer une famille (ou un groupe) dans la nature.

Tortues de Floride.

La Réserve Africaine de Sigean a mis en place des bassins d’accueil pour les Tortues de Floride abandonnées par leurs propriétaires afin d’éviter de les retrouver dans la nature.

Arrivés en 2005 en provenance du parc zoologique de Vincennes, les Suricates présents à Sigean, comme dans la nature, vivent dans des terriers aux multiples galeries qu’ils creusent avec leurs pattes antérieures munies de griffes puissantes.

A bientôt pour de nouvelles escapades ici ou ailleurs….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s